Développement de projets

ENERTRAG est présent tout au long du cycle de vie du parc éolien. Un chef de projet territorial est chargé du suivi du parc éolien pendant toutes les étapes du projet. Garant de la bonne intégration du parc, il organise notamment les réunions d’informations nécessaires avec les parties prenantes et les communes concernées.

Un développement raisonné

La réussite d’un parc éolien repose sur deux facteurs principaux :
         1. sa viabilité économique sur le long terme ;
         2. sa bonne intégration territoriale, tant environnementale que sociétale
Ainsi, ENERTRAG s’engage à associer les collectivités locales dès le début du projet éolien.
Ce dialogue est mis en place dans le but de prendre en compte les contraintes et les souhaits de la collectivité et de la population et de garantir une communication autour du projet.
ENERTRAG a affirmé son souhait d’un développement responsable de l’éolien en signant la charte adoptée par AMORCE* et France Energie Eolienne intitulée : « Charte des collectivités et des professionnels en faveur d’un développement de projets éoliens territoriaux et concertés ».

*AMORCE: Association des collectivités territoriales et des professionnels dans les domaines des déchets, de l’énergie et des réseaux de chaleur.

C’est ainsi que nous entretenons des contacts réguliers avec nos interlocuteurs au sein des conseils communaux et intercommunaux, nous organisons des réunions d’informations avec les riverains et propriétaires, nous intervenons dans les écoles pour sensibiliser les futurs voisins des éoliennes, nous organisons des visites de parcs éoliens et nous travaillons au maximum avec des entreprises locales.

Il est évident qu’un parc éolien est avant tout un enjeu territorial :

• Parce qu’il est important que chaque territoire s’implique dans la mise en œuvre de politiques ambitieuses pour réussir la transition énergétique, à l’image des Territoires à Energie Positive (TEPOS), qui parviennent à produire autant ou plus d’énergie qu’ils n’en consomment, ou encore au travers des Plans Locaux d’Urbanisme Intercommunaux (PLUi).

• Parce que l’installation d’un parc éolien interroge et intéresse adultes et enfants et contribue à l’activité économique locale.

Le cycle de développement d’un parc éolien

Construction

ENERTRAG orchestre, en tant que maître d’œuvre et maître d’ouvrage, l’ensemble des travaux des multiples corps de métiers qui interviennent sur le chantier suivant un cahier des charges précis. Nous veillons à ce que la construction du parc éolien se déroule selon une démarche respectueuse de l’environnement, des riverains et des ouvriers du chantier.

TERRASSEMENT

Les chemins et virages sont renforcés et/ou créés, afin de supporter le passage des convois exceptionnels. Des drains et fossés sont mis en place pour assurer la continuité de l’écoulement des eaux de pluie. Des plateformes sont créées au pied de chaque machine pour accueillir les grues de levage des éoliennes.

FONDATIONS

Des fouilles d’environ 20 m de diamètre et de 2,5 m de profondeur sont creusées pour y accueillir les fondations des éoliennes. Une ossature en acier est alors installée pour permettre de répartir les contraintes infligées par le poids de l’éolienne. Puis, le béton est coulé dans le fond de la fouille. La fondation est enfin étanchéifiée puis remblayée avec de la terre stockée en périphérie de la plateforme.

RACCORDEMENT ÉLECTRIQUE

Le raccordement électrique est effectué entre les éoliennes et le poste de livraison.
Le câblage est réalisé par trancheuse et pelleteuse afin de ne pas détériorer les éventuels réseaux de drainage existants. Avant le passage du câble, la terre végétale est stockée et remise en œuvre pour garantir la qualité des cultures. Un ou plusieurs postes de livraison sont installés par ENERTRAG. Ils assurent principalement les fonctions de comptage de la production, de protection électrique de l’ensemble du parc et de communication avec le centre de gestion.

INSTALLATION DES EOLIENNES

Les différents éléments des éoliennes sont livrés sur le site par convois exceptionnels. Le montage des éléments doit se faire par temps calme. Le mât, subdivisé en plusieurs sections, est assemblé sur la virole prise dans le béton des fondations, puis boulonné. La nacelle, préalablement équipée au sol (anémomètres, girouettes…) est levée et fixée au mât. Vient ensuite l’assemblage du rotor constitué des trois pales fixées sur le hub, et enfin son levage par deux grandes grues.

MISE EN SERVICE

Une fois les éoliennes montées et à l’issue d’une phase de tests, le parc est raccordé et mis en service pour enfin livrer les premiers kWh sur le réseau.